D’après la littérature spécialisée, il existe plusieurs types de campagnes de relations publics. Une campagne de relations publics représente toutes les opérations de communication coordonnées et réalisées sur une période déterminée dans une certaine zone cible. Elle vise la réalisation des buts et objectifs des organisations par rapport aux objectifs spécifiques de communication.

1- Campagne de positionnement: «Le positionnement représente l’acte de projection d’une offre et de l’image d’une entreprise afin que les consommateurs concernés comprennent, distinguent et apprécient l’entreprise par rapport à ses concurrents.
Elle se compose de trois étapes. Tout d’abord, l’entreprise se doit d’identifier les différences existantes entre les produits, les services, le personnel et son image par rapport à la concurrence. En second lieu, la société doit appliquer certains critères pour choisir les différences  les plus importantes. En troisième lieu, elle doit informer efficacement son public cible de la façon dont elle se distingue de la concurrence» (Kotler Philip, le management du marketing, Edition Teora, p.24).

Une campagne de positionnement n’est déployée que lorsque la position d’une organisation acquiert une nouvelle orientation stratégique, différente de l’originale, ou lorsque l’entreprise entre pour la première fois sur le marché.

2- Campagne de sensibilisation: c’est le genre de campagne qui vise à sensibiliser la population de quelque chose. Nous pouvons citer par exemples des campagnes pour sensibiliser les chauffeurs à porter la ceinture de sécurité, ou un avertissement sur les passages piétons.

As-tu lu?

 L’influenceur 2.0: Un Acteur-Clé Pour Une Stratégie De RP Réussie

3- Campagne d’information publique: Cette forme de campagne, quoique produisant des effets de sensibilisation, ne revêt pas les mêmes caractéristiques des campagnes antérieures:

  • L’information du public sur les efforts du gouvernement dans l’intégration africaine et régionale, ou sur la réforme des organisations institutionnelles/ministères;
  • L’information du public sur la présentation des dispositions d’une nouvelle loi et les conséquences de sa non-conformité;
  • L’information du public sur les conditions pour bénéficier des programmes de financement spécifiques;

4- Campagne d’éducation du public: utilisant le mot d’éducation pédagogique (éducation des enfants) ou andragogique (éducation des adultes). Cette campagne met en avant le fait qu’une personne (adulte, enfant) peut traiter et accumuler suffisamment de connaissances (informations, attitudes, opinions, etc.), et les intégrer dans son système de références (émotionnel et attitude) pour les appliquer tous les jours ou en cas de besoin. (Exemple: Jeter des tasses de plastique dans la rue, ne pas recycler les déchets domestiques, laisser la priorité aux ambulances et aux forces de sécurité, barrer les voies d’accès principales lors des événements, etc.).

5- Campagne de changement de comportement: C’est un type de campagne qui est considéré comme très difficile, car cela signifie la création d’une dissonance cognitive. Des campagnes difficiles, telles que celles où nous amenons les gens à ne pas conduire en état d’ébriété, d’arrêter de fumer ou baisser le taux d’agressivité dans les relations interhumaines.

As-tu lu?

BMCE primée pour la campagne Social Media de son programme de soutien aux entrepreneurs africains

6- Campagne en cas de crise de l’image de la marque: Quelle que soit la zone où elle se déploie cette forme campagne est difficile à mettre en œuvre dans la mesure où nous retrouvons dans la sphère publique une abondance d’informations, d’interprétations, de partage des données et des faits contraires à l’éthique.

LEAVE A REPLY