Lorsqu’une récente étude a révélé que parmi la majorité des réseaux sociaux,  Instagram est le plus préjudiciable pour la santé mentale des jeunes, une vague de secousses a fait le tour du web avec des titres alarmants à travers le monde entier.

Avec l’avènement des réseaux sociaux et des objets connectés les parents ne savent plus effectivement à quel saint se vouer. Entre Facebook, Instagram, Youtube, WhatsApp et Snapchat qui sévissent avec leurs cortèges de dégâts, votre enfant est exposé à un bon nombre de dangers dont il faudrait prévenir en tant que parent.

« J’ai vu plus de porno, d’incitation à la drogue, plus de violence sur Instagram que sur toute autre application », a déclaré cette jeune maman qui confie être beaucoup plus inquiète pour ses enfants lorsqu’ils sont sous bonne garde à la maison que dans la rue.

Lire aussi

Internet au Sénégal: Psychose dans les réseaux sociaux

Le problème? Les parents sont trop submergés par la multitude de médias sociaux qu’utilisent leurs enfants – sur des plateformes qu’ils ne comprennent pas – pour être en mesure de les aider à naviguer en toute sécurité.

« C’est comme un emploi à temps plein », a déclaré un père, sur la perspective de devoir surveiller régulièrement l’activité des médias sociaux de son fils de 10 ans.

Quelques règles à établir pour leur sécurité sur les réseaux sociaux

  • Ne pas laisser les enfants sur une plateforme sociale avant 13 ans (l’âge fixé par les entreprises elles-mêmes).
  • Dire aux adolescents sur les réseaux sociaux qu’à chaque fois que cela est possible, de définir leurs comptes sur «privé».
  • Désactiver les services de géolocalisation.
  • Bloquer systématiquement les utilisateurs qu’ils ne connaissent pas, qui les intimident ou qui capturent leurs messages.
  • Utiliser les contrôles parentaux intégrés sur votre ordinateur, comme le paramètre qui restreint les médias explicites. Configurer les restrictions pour chaque navigateur que vous possédez sur chaque périphérique informatique, y compris les smartphones.
  • Pour bloquer les enfants d’ouvrir un lien Web «porno» qui pourrait le leur être envoyé par quelqu’un en ligne, envisagez d’installer des programmes de filtres supplémentaires, comme Net Nanny ou K9 Web Protection.
  • Configurer différents sessions de connexion pour les adultes et les enfants sur les ordinateurs. Les sessions enfants peuvent être restreintes à un navigateur et un nombre limité d’applications.

Beaucoup de parents me disent: «J’ai laissé mes enfants sur Snapchat, pace que les filtres sont très amusants», a déclaré cette jeune maman. Elle aime la fonctionnalité de l’application qui permet aux utilisateurs d’envoyer des photos et des vidéos qui disparaissent après quelques secondes. Avec la nouvelle fonctionnalité de Snapchat qui ajoute les vidéos dans vos «journey», ces vidéos disparaissent-elles après 24h? Non! Certains de ses enfants étant âgés de moins de sept ans.

« Aucun des parents n’a une idée que les histoires de Snapchat (une fonction qui permet de voir des photos et des vidéos pendant 24 heures) ont un contenu médias pour adultes, comme en atteste un article du magazine Cosmopolitain explicite sur le sexe ». Hélas!

Lire aussi

Moussoukoro Diop (Digital Woman): ‘’Les Réseaux Sociaux Ne Sont Pas Nos Amis À Qui On Doit Tout Confier’’

Quelques conseils aux parents:

  • Dites à vos enfants que si quelqu’un leur pose des questions inconfortables ou leur demande une photo, ils doivent informer un parent ou un adulte de confiance.
  • Vos enfants doivent pouvoir compter sur vous et savoir qu’ils peuvent vous raconter à l’aise tout ce qu’ils ont vu ou fait sur les réseaux sociaux, sans susciter un gêne de votre part, ou une quelconque répression. Sinon ils se fermeront dans leur coquille et feront pire.
  • Encadrer vos enfants à accepter seulement des demandes d’«amis» des personnes qu’ils connaissent sur les réseaux sociaux, et non ceux qu’ils «croient connaitre ou connaissent à travers…»
  • Dire à votre enfant de se méfier si un ami a soudainement un deuxième profil sur une les réseaux sociaux. (Les pédophiles créent fréquemment de faux profils pour «familiariser» avec votre enfant)
  • Ne pas publier de photos de vos enfants avec des détails d’identification (comme le nom de leur école ou de l’association sportive). De telles informations aident les prédateurs à faire semblant de connaître votre enfant.

Discipliner votre enfant…sur le droit chemin!

Beaucoup de parents savent que le fait de placer des limites autour de l’utilisation de leurs réseaux sociaux pour les enfants peut être un lourd exercice.

« Elle est en pleine crise d’adolescence, alors elle a commencé à mettre son réseau social plus en vue, et elle se fâche quand maman s’adresse à elle sur ces sujets », a déclaré une mère d’une fille de 12 ans. « Cela déclenche mon propre sentiment d’insuffisance au meilleur des cas ».

Et les psychologues et les experts en sécurité en ligne disent que l’erreur de discipline la plus fréquente chez les parents est de menacer de prendre – les supports connectés de leur enfant. En fait, a ajouté cette mère de famille, une interdiction de la technologie peut mener vos enfants à un danger supplémentaire.

« C’est lorsque vous menacez la déconnexion totale, que les enfants se disent: « Je ferais mieux de faire face à cela, de supporter des problèmes, ou je vais perdre la technologie ».

*Les noms des interviewés ont été éliminés pour leur sécurité

1 COMMENT

LEAVE A REPLY