Accès aux codes USSD: L’ARTP lance une nouvelle procédure d’attribution aux SVA

78

Dans le but de renforcer la concurrence, l’innovation et l’accès technologique dans le secteur des télécommunications, l’ARTP a lancé depuis 2016, un projet visant à rendre accessible les codes USSD aux acteurs non OTM (Opérateur de Téléphonie Mobile), notamment les fournisseurs de Services à Valeur Ajoutée (SVA).  Ce 10 avril 2018, le Directeur Général de ladite structure a procédé au lancement officiel de cette nouvelle procédure au King Fahd Palace de Dakar.

Les Codes USSD (Unstructured Supplementary Services Data ou Services Supplémentaires non Structurés) sont des ressources en numérotation de la forme *#(XXXX)# (exemple #123#) qui permettra d’accéder à des services de télécommunications à valeur ajoutée à partir de son téléphone mobile (smartphones et téléphones basiques), notamment les services de paiement électroniques et de Mobile Money à l’instar des services E-Money, Orange Money et Tigo Cash.

Dans le contexte actuel, lesdits codes sont exclusivement détenus et exploités par les opérateurs titulaires de licence qui limitent ou bloquent leur accès aux autres acteurs alors que ces codes constituent aujourd’hui un canal fondamental permettant d’offrir des services financiers et autres services innovants à partir de la téléphonie mobile. La demande d’accès à ces codes est aujourd’hui très forte, notamment de la part des banques et des structures proposant des services de monnaie électronique.

Cette situation, particulièrement préjudiciable à la concurrence et à l’innovation car seules les filiales des opérateurs ont accès à cette ressource essentielle pour certains services, a motivé la mise en place de ce projet au sein de l’ARTP.

Un projet particulièrement avantageux à en croire le Directeur de l’Agence: « Si vous voulez utiliser les services de recharge Rapido, par exemple, vous êtes obligés d’être un client de Sonatel. Si vous ne disposez pas d’un abonnement Sonatel, vous ne pouvez pas le faire parce que ce service est implémenté à travers le #144# de Sonatel. Désormais, si un fournisseur veut donner ce service, il s’adresse à l’ARTP qui lui donne un code désormais sous la forme #2 x x x# », avant d’ajouter que tous les « autres opérateurs » sont obligés d’implémenter le même code une fois qu’un contrat a été signé avec un opérateur pour permettre à tous les usagers des trois opérateurs d’utiliser le service Rapido.

L’adoption de cette décision, permettant aujourd’hui aux fournisseurs de SVA de se faire attribuer un code USSD par l’ARTP, a principalement pour objectif de:

  • Rétablir la distorsion concurrentielle en vue de respecter le principe de la non-discrimination qui voudrait que l’ensemble des acteurs soient soumis aux mêmes règles;
  • Promouvoir les services financiers digitaux
  • Renforcer la concurrence dans le segment de marché des SVA
  • Contribuer à la baisse des prix sur les prestations de paiement de factures, de transfert d’argent, de paiement de biens et services qu’offraient exclusivement les opérateurs à partir de leurs services USSD;


Média d'information sur l'actualité technologique et Digitale au Sénégal et en Afrique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close