Accra parmi les 5 meilleurs écosystèmes technologiques actifs en Afrique

197

Accra parmi les 5 meilleurs écosystèmes technologiques actifs en Afrique

Le rapport 2018 de la GSMA sur les écosystèmes technologiques en Afrique a nommé la capitale du Ghana, Accra, parmi les meilleurs écosystèmes selon le nombre de hubs actifs.

Les recherches récentes menées entre janvier et mars 2018 et co-rédigées par Dario Giuliani ont placé Accra, avec 16 hubs à la cinquième position.

La deuxième plus grande ville du Nigeria, Lagos, arrive en tête avec 31 Hub, suivie de Cape Town en Afrique du Sud avec 26 hubs. La capitale du Kenya, Nairobi a été classée troisième avec 25 centres actifs alors que le Caire, en Égypte, s’est vu attribuer la quatrième place avec 23 hubs.

Le rapport a souligné comment Lagos a maintenant pris la place de la ville africaine avec le plus grand nombre de hubs technologiques (31) et potentiellement le principal centre d’innovation sur le continent, surtout après que MEST, Google et Facebook ont annoncé l’ouverture de centres technologiques locaux entre 2017 et 2018.

Le rapport a également révélé comment, au cours des deux dernières années, Johannesburg, Kumasi et Alexandrie, ont également fait un grand bond, dénotant la croissance des scènes technologiques nationales en dehors du principal centre économique.

La rapport « Ecosystem Accelerator Africa Tech Hubs » de la GSMA a expliqué qu’en Afrique, des pays comme le Ghana et la Côte d’Ivoire, par exemple ont connu une croissance significative du nombre de centres technologiques actifs au cours de l’année écoulée.

« Depuis 2016, l’écosystème ghanéen – qui abrite des hubs tels que MEST et iSpace – a augmenté de 50% (passant de 16 à 24). De même, Abidjan, en Côte d’Ivoire, s’est progressivement positionné comme le nouveau catalyseur de l’innovation en Afrique francophone et a vu son nombre de centres technologiques actifs doublé. Le Zimbabwe (13) et l’Ouganda (16) ont ouvert la voie dans les écosystèmes de « niveau 2 » respectivement en Afrique australe et orientale », a déclaré Dario Giuliani.

Bien que le Nigeria arrive en tête de la liste des villes avec plus de hubs actifs, il reste le deuxième en Afrique en tant que pays avec 55 hubs actifs. L’Afrique du Sud est actuellement le leader continental avec 59 hubs actifs alors que le géant nord-africain l’Egypt occupe la troisième position avec 33 hubs actifs et traîné par le Kenya avec également 31 hubs actifs. Les autres sont le Maroc 25, le Ghana 24, la Tunisie 17, l’Ouganda 16, le Zimbabwe 13, la Côte d’Ivoire 13 et le Sénégal 12.



Média d'information sur l'actualité technologique et Digitale au Sénégal et en Afrique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close