Intelligence artificielle : Google et Facebook au chevet de l’Afrique

111

Communiqué de presse: Google et Facebook s’associent à travers un partenariat pour financer un cours de «Machine learning» en Afrique. L’objectif de cette collaboration est d’augmenter la diversité dans l’industrie naissante de l’intelligence artificielle.

Très en retard dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA), l’Afrique va bénéficier d’un programme de formation de niveau master en «Machine learning», dans le cadre d’un partenariat entre les géants américains Google et Facebook. «À l’heure actuelle, l’industrie naissante de l’IA fait face à un embarrassant manque de diversité. La plupart des professionnels sont basés aux Etats-Unis, en Asie et en Europe», déplore le directeur du centre d’intelligence artificielle de Google en Afrique, Dr Moustapha Cissé.

L’intelligence artificielle sera le moteur de la prochaine révolution industrielle. L’Afrique ne peut se permettre de rater le train des industries 4.0. Selon Moustapha Cissé, «d’ici quelques années, cette technologie bouleversera tous les secteurs et transformera totalement la façon dont nous travaillons et dont nous vivons».

Les premiers cours en African masters in machine intelligence seront lancés par African insitute for mathematical sciences (AIMS) en septembre 2018, à Kigali, au Rwanda, avant d’être déployé dans d’autres pays du continent. Il durera un an, et permettra aux 30 à 35 premiers jeunes africains qui auront le privilège d’être sélectionnés sur dossier, de se former au Machine learning et à ses multiples applications.

«Nous avons baptisé ce master machine intelligence, car nous estimons qu’il n’y a pas réellement d’intelligence artificielle. Et nous ambitionnons de faire de ce cursus, le meilleur master en intelligence artificielle au monde», affirme Moustapha Cissé.

Au cours des années à venir, Facebook fournira 4 millions de dollars de financement et des maîtres de conférences. Google contribuera également à ce programme de formation à travers ses ressources. Selon les deux géants américains du numérique, ce partenariat va permettre d’apporter une diversité à l’industrie de l’intelligence artificielle, et d’augmenter considérablement le nombre d’experts dans ce nouveau domaine.



Média d'information sur l'actualité technologique et Digitale au Sénégal et en Afrique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close