Kenya: La Blockchain pour les prochains scrutins ?

221

La technologie de la Blockchain pour garantir l’intégrité du processus électoral, c’est l’idée qu’envisage d’exploiter le Kenya lors des prochains scrutins.

Se basant sur l’une des propriétés les plus basiques de la Blockchain, à savoir l’impossibilité de modifier les informations qui y sont enregistrées, Wafula Chebukati, le président de la commission électorale, envisage en effet, d’adopter le vote électronique via la technologie de la blockchain pour assurer un suivi des résultats en temps réel.

La Blockchain permettra de sauvegarder toutes les informations concernant les votes à une échelle locale a expliqué Chebukati dans un communiqué relayé ce jeudi 23 août 2018, par les médias kényans.

Cette technologie serait donc utilisée pour permettre aux candidats à la présidentielle d’accéder en toute sécurité aux résultats.

Pour rappel, es élections au Kenya ont souvent été contestées depuis que le pays a adopté la démocratie multipartite en 1991.

L’année dernière par exemple, le chef de l’opposition, Raila Odinga, avait rejeté les résultats du scrutin présidentiel, qui fut ensuite annulé par la Cour Suprême, pour cause d’irrégularités massives.

En 2007, Les violences qui ont accompagné les élections alors, contestées, ont fait au moins 1.100 morts et environ 600.000 déplacés.

L’observateur



Média d'information sur l'actualité technologique et Digitale au Sénégal et en Afrique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close