Tanzanie: le gouvernement cherche à étendre l’interopérabilité du mobile money

346

Le gouvernement tanzanien a exhorté les opérateurs de téléphonie mobile à enregistrer leurs transactions au niveau d’une infrastructure bancaire centrale, cherchant ainsi à étendre l’interopérabilité à tous les fournisseurs de services.

L’accord d’interopérabilité permettra aux clients d’effectuer des paiements à partir du compte mobile d’un fournisseur vers le compte mobile d’un autre fournisseur.

Les nouvelles réglementations stipulent que les opérateurs doivent connecter les services au commutateur national – la plateforme déjà utilisée par d’autres fournisseurs de services financiers pour faciliter le transfert de fonds et élargir l’accès des clients à l’infrastructure bancaire, comme les guichets automatiques.

La Tanzanie est devenue le premier pays d’Afrique à introduire l’interopérabilité entre les services de mobile money en 2014. La politique proposée permettra des transferts instantanés entre les clients de différents fournisseurs.

Selon un rapport de The Citizen, les opérateurs de télécommunication ont jusqu’au 28 février 2018 pour se connecter au commutateur national. Le commutateur national prévoit une infrastructure centrale de tous les systèmes de paiement pour les fournisseurs de services qui permettra de réduire les coûts, selon le gouvernement. Il rendra également le service accessible à tous les Tanzaniens.

IT NEWS AFRICA



Média d'information sur l'actualité technologique et Digitale au Sénégal et en Afrique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close