Une cyber attaque expose les données personnelles de 143 millions de consommateurs

145

Equifax a déclaré jeudi qu’elle «a agi immédiatement» avec l’aide d’une entreprise de cybersécurité après avoir appris une brèche dans son système de sécurité le 29 juillet. Mais l’agence de notation de crédit basée à Atlanta n’a pas expliqué pourquoi elle a attendu plus d’un mois pour notifier le public et avertir ses clients sur le risque de vol d’identité. Environ 143 millions de consommateurs américains ont été touchés, ensemble avec des clients du Royaume-Uni et du Canada.

Numéros de carte de crédit volés

La société a déclaré que les noms, les numéros de sécurité sociale, les dates de naissance, les adresses et les numéros de permis de conduire ont été volés de leur base de données. Elle a déclaré que quelques 209 000 clients américains avaient des numéros de carte de crédit compromis, tandis que des documents de règlement des crédits pour quelques 182 000 personnes ont également été consultés.

« Pour notre entreprise c’est clairement un événement décevant qui frappe en plein cœur notre identité et ce que nous faisons », a déclaré Richard Smith, Président et chef de la société. « Je m’excuse auprès des consommateurs et nos clients commerciaux pour la préoccupation et la frustration qui en résulte ».

Equifax recueille des informations sur le public et les entreprises. Ses cotes de crédit sont utilisées pour décider si les prêts et autres produits financiers devraient être approuvés. Ironiquement, elle s’est offerte comme offrant une protection contre le vol d’identité.

Fenêtre de six semaines

L’attaque a eu lieu entre la mi-mai et juillet, selon un communiqué de la société. L’entreprise de notation de crédit a déclaré avoir signalé la violation au FBI et mené sa propre enquête interne. Il a déclaré que le personnel travaillerait avec les autorités au Canada et au Royaume-Uni pour informer les clients de ces pays.
Equifax a déclaré qu’il avait mis en place un site Web pour aider les clients à déterminer si leurs données personnelles étaient compromises.

Les dirigeants ont vendu des actions

Les actions de la société ont chuté de près de 19% dans les transactions après les heures d’ouverture dès que les investisseurs ont appris la nouvelle. Il y a eu d’autres révélations selon lesquelles trois dirigeants d’Equifax ont vendu des actions de la société quelques jours seulement après que l’entreprise a appris la violation.
Le directeur financier John Gamble et deux autres dirigeants, Rodolfo Ploder et Joseph Loughran ont vendu environ 1,8 million de dollars en stock.

Mais l’entreprise a déclaré à l’agence de presse AFP que les dirigeants «ne savaient pas qu’une intrusion avait eu lieu au moment où ils ont vendu leurs actions».



Média d'information sur l'actualité technologique et Digitale au Sénégal et en Afrique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close