Une vingtaine d’ingénieurs en protection des données numériques sur le marché sénégalais

204

Le Laboratoire d’Algèbre, de cryptologie, de Géométrie algébrique et Applications (LACGAA) au sein de l’école doctorale de mathématiques – informatique de l’Université Cheikh Anta Diop vient de récompenser ses étudiants de la 13ème promotion du Masters par une remise de parchemins, ce samedi 14 juillet 2018. Le thème de cette année est placée sous « la sécurisation informatique au service de l’entrepreneuriat numérique ».

Une vingtaine d’ingénieurs sénégalais en protection et sécurisation des données numériques viennent de rejoindre le marché sénégalais, diplôme en poche, après une formation de 2 ans au sein du laboratoire LACGAA. Ce qui se traduira par une large satisfaction de la part du doyen de la faculté des sciences et des technologies  qui a tenu à remercier les jeunes ingénieurs et son institution.

Le Sénégal qui affiche de plus en plus une ambition de faire du numérique un pilier incontournable de développement  devra tout aussi faire face à toutes les menaces qui constituent aujourd’hui dans le monde du numérique, les vrais enjeux. D’où la nécessité de former autant de ressources humaines aptes à faire face à ses exigences en matière de protection et sécurisation des données numériques.

A en croire M. Ousseynou Diankha récipiendaire et porte-parole de la promo « Aujourd’hui les enjeux sont majeurs avec l’outil informatique qui est actuellement incontournable dans la vie professionnelle des gens. Nous sommes en présence d’une forte influence des applications qui, malheureusement ne sont pas protégées, surtout en Afrique, d’où la nécessité de la création de ce master à l’Ucad. On nous a formé en sécurité de système d’information, en base de données, en développement de logiciels. C’est une formation basée sur la cryptographie, qui est une application des mathématiques qui permet de protéger de manière sûre et sécurisée les données des utilisateurs que ce soit dans un réseau ou dans les applications que nous créons chaque jour». 

Avant d’ajouter que « Nous savons que l’insertion du marché du travail ne sera pas facile, mais dés que les utilisateurs auront conscience de la forte urgence de protéger leurs données, mais aussi et surtout du risque qu’ils courent pour la protection de leurs données personnelles ou d’entreprise, ils feront appel à nous » 

PUBLI TECH ECHO



Média d'information sur l'actualité technologique et Digitale au Sénégal et en Afrique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close